Installation

Les murs du désordre : l’installation

Québec le 7 janvier 2019 – LES MURS DU DÉSORDRE  est un projet interdisciplinaire recoupant les disciplines du cinéma documentaire, de l’installation vidéo, de la peinture et de la recherche en géopolitique. L’installation réalisée suite à une résidence de création à la Cinémathèque québécoise, en collaboration avec l’ONF, sera présentée du 12 janvier au 10 février 2019 à la Cinémathèque québécoise (le vernissage aura lieu de 11 janvier à 17h30). Voyez l’événement Facebook pour toutes les informations.

Depuis la chute du Mur de Berlin en 1989, jamais, dans toute l’Histoire, autant de nouveaux murs étatiques ne furent construits de par le monde. Les années 1990, post guerre froide, ont vu croître les phénomènes de la globalisation et de l’ouverture des marchés, laissant croire que l’emmurement et le cloisonnement des esprits étaient des phénomènes du passé. Comme on sait, les événements de septembre 2001 sont venus perturber le cours de l’Histoire et ont déclenché un spectre complexe d’exactions définissant un nouvel ordre mondial de repli sur soi.

Tout autant que le monde se globalise, il se referme sur lui-même. Désormais, plus de 70 murs dévisagent la face du monde.

La fin du dialogue : le Mur

Québec, le 15 mai 2015  – La nouvelle installation peinture/vidéo de Martin Bureau est présentée à L’Écart, lieu d’art actuel à Rouyn-Noranda, dans le cadre de l’exposition collective La fin du dialogue : le Mur. Commissariée par Marie-Hélène Leblanc, l’exposition regroupe également les oeuvres de Mireille Borra (Berlin), Marc-Olivier Hamelin (Rouyn), Éric Ladouceur (Sainte-Julienne), Mériol Lehman (Québec) et Gisela Restrepo (Montréal).

L’oeuvre présentée est constiuée d’un tableau grand format WALL and CO et du court métrage They Asked Nobody. L’installation poursuit la réflexion sur le mur de séparation israélo-palestinien.

 

Haut de page