Ciel étoilé sur une terre mangée d’avance (2006-2007)

Cette série prend sa source dans le territoire ravagé des mines abandonnées de Schefferville, dans le Nord du Québec, aujourd’hui occupé par les Innus et de nouveau convoité par les grandes compagnies minières.

Elle fut peinte en marge du documentaire que je coréalisai à ce moment avec mon collègue Luc Renaud, Une tente sur Mars, film qui s’échelonna sur quatre années et qui fut construit suite à de nombreux séjours dans le nord. Les questions d’appartenance au territoire, de saccage du paysage, de colonialisme industriel et d’identité autochtone sont à la fois développées dans le documentaire et dans les tableaux.

 

Haut de page