Ils n’ont demandé à personne (2014-2016)

Cette série de tableaux, en cours d’exécution, s’est développée à la suite du court métrage documentaire du même nom tourné en Palestine en 2013. S’inscrivant dans le contexte du conflit israélo-palestinien, les tableaux mettent en scène des paysages inventés reprenant certaines icônes identitaires reliées aux enjeux du conflit. Le Mur de séparation constitue un élément visuel récurent, témoin de la fin du dialogue entre les deux nations. Religions fondatrices et cupidité humaine se côtoient dans cette série qui se veut à la fois critique et ouverte.

Les enjeux reliés à ce conflit m’interpellent depuis longtemps dans la mesure de leurs forces symboliques dans la fracture entre l’Occident et le Moyen-Orient. Serions-nous devant une situation entropique consacrée, dont le Mur constituerait l’ultime et définitive déclinaison?

 

 

Haut de page